L’art du mobilier peint

Le mobilier peint n’est plus une nouveauté quand il s’agit du design intérieur et extérieur. Ce concept de peindre le mobilier est une opportunité de redonner vie aux vieux mobiliers en apportant une touche d’originalité et de couleur.

Histoire

Comme son architecture et son utilisation, la peinture du mobilier a évolué depuis les Anciens Egyptiens ; ceux-ci décoraient somptueusement les sarcophages et le mobilier funéraire. Au XIIIe siècle avec le Vénitien Marco Polo et les nouvelles découvertes des routes maritimes, les contacts entre Europe et Orient éveillèrent la fascination des marchands et des puissants pour les laques de Chine et du Japon. En France au XVIIIe siècle, les frères Martin, une dynastie d’ébénistes, avaient découvert un vernis imitant parfaitement le laque. Leur manufacture royale produisait des meubles laqués pour la dauphine de Saxe passionnée dit-on d’arts décoratifs.

Le lieu où la créativité dépasse les limites du conventionnel

Chaque région a ses traditions, ses couleurs de prédilection, ses peintres, ses sujets représentés venant souvent de l’imagerie religieuse et médiévale. On peint les meubles jusqu’au milieu du XIXe siècle environ et parfois les objets usuels : panetières, moules à beurre, boites et coffrets de mariage.

Pour les pays nordiques, la plupart des motifs sont rustiques et austères : des fleures stylisées, des maisons traditionnelles, des animaux peints dans un style naïf mais aussi des motifs inspirés du Rococo français du XVIIIe siècle.

En Angleterre on connaît des articles de mobilier influencés par le succès des jardins victoriens : des roses délicates peintes sur un fond sobre et clair.

En Alsace, le mobilier offert comme dot pour la jeune mariée traverse tout le village attirant l’attention grâce aux motifs polychromes extrêmement riches. La Normandie du XVII- XIXe siècle a produit des caisses dont les motifs les plus utilisés étaient la tulipe, les feuilles allongées, et les oiseaux – le symbole du mariage.

Dans les Pays-Bas les motifs floraux sont limités aux trois couleurs et envisageaient soit des tableaux religieux soit des tableaux marins spécifiques à la région.

En Italie, sous l’influence de ses voisins – l’Allemagne et l’Alsace – on a cultivé un autre type de mobilier peint : les caisses ont un décor architectural complexe destiné aux riches ou aux clergés.

L’Allemagne obtient un décor magnifique grâce à la rose de Tolz. Née au nord de la Bavière, cette petite rose ronde et bouclée est exposée sous formes de guirlandes ou de bouquets. La tulipe est aussi très importante, symbolisant par sa forme la fertilité.

L’Hongrie et la Pologne relèvent un patrimoine très intéressant qui se remarque par la richesse du décor, le charme des couleurs et l’originalité des formes. Ici, l’ennemi du décor est le vide.

Auteur: Equipe Grand Marché

Dans un monde qui semble de plus en plus voué à la standardisation, nous promouvons authenticité, l’original et le local. La sociabilité est une valeur montante, une valeur que nous cherchons à préserver et enrichir. Alors, rejoignons-nous dans le monde de la nouveauté, de l’intuition et de l’exotisme !

Partager cette contribution sur